État de l’art des lieux de gestion de multiples projets numériques

Projet porté par Arnaud Bey, Litt&Arts

Grâce au récent recrutement de deux ingénieurs, l’UMR Litt&Arts voit s’ouvrir l’opportunité d’accompagner un large ensemble de projets en Humanités Numériques et de développer et mettre à disposition des outils, méthodes et techniques transversales. L’équipe Littératures et Arts Numériques (ELAN) née en décembre 2017 et constituée de 3 ingénieur-e-s accompagne d’ores-et-déjà 15 projets en HN : numérisation, transcription, annotation, modélisation, diffusion, exploitation de corpus variés en littérature et arts du spectacle.
Peu de laboratoires disposent d’un pôle d’ingénierie en humanités numériques en tant que tel. Bien souvent, s’il existe un poste dédié, l’ingénieur-e est isolé-e et gère un nombre de projet limité sur un ensemble d’aspect, lui aussi, bien évidemment limité. Or ici, nous sommes face à une situation qui permet de traiter des aspects transversaux et de mutualiser des outils et compétences larges servant des objectifs scientifiques divers.
Le présent projet propose de rencontrer d’autres structures du paysage national qui se trouvent dans une situation similaire à la nôtre :

  • Plateforme Eman (ITEM, Paris) : cette plateforme de l’édition numérique de manuscrits accueille près d’une vingtaine de projets
  • BVH (CESR, Tours) : accompagnement de projets patrimoniaux et notamment en utilisant le standard TEI
  • Pôle Document Numérique (MRSH – Caen) : notamment créateur de la chaîne MÉTOPES pour l’édition multi-support
  • TGIR Huma-Num (Paris) : infrastructure nationale proposant des services numériques à l’ensemble de la communauté SHS
  • CIL-CNRS (Nancy) : l’équipe du correspondant informatique et libertés du CNRS accompagne sur des aspects juridiques des projets et unités sur la France entière

Ces rencontres pourront avoir lieu selon les cas en nous rendant sur place, en les accueillant ou en participant à des événements (colloques, workshop ou journées d’étude) choisis. Leur objectif est d’échanger et partager sur les méthodes, pratiques et usages mises en place par ces structures.
Enfin la formation dite “Projet numérique Aussois” étant l’une des formations incontournables en Humanités Numériques à laquelle ELAN participe déjà (Anne Garcia-Fernandez y est formatrice depuis 2014), nous souhaitons qu’Arnaud Bey qui ne l’a pas suivie y participe en 2018.
Dans le cadre de ce projet, nous nous proposons de produire des comptes rendus après chaque rencontre, ainsi qu’une synthèse général traitant des méthodologies et technologies mise en oeuvre. Ces document seront mis à disposition et une diffusion large est envisagée, sous une ou des formes qui restent à définir (site institutionnel, HAL ou carnet d’hypothèses par exemple).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search